dimanche 28 avril 2019

Les autres peuvent bien aller se faire voir

Couverture du livre : Les autres peuvent bien aller se faire voir

Résumé:

Encore étudiante, Melissa porte toute sa famille sur ses épaules. Pas le choix : sa mère a abandonné le foyer, son père est débordé par le travail et son frère Leonard part à la dérive, traînant en bas des tours de leur cité. Heureusement, Melissa a un refuge, un havre de paix dans lequel s’évader : l’écriture.
Son prochain projet pour nourrir son imagination : suivre pendant un an l’équipe de rink hockey locale. Au fil des entraînements et des matchs, Melissa se fait une place dans le groupe. Seul Maximilien, dont le regard bleu l’électrise chaque fois qu’elle le croise, semble réticent à sa présence. Pourquoi cela la déstabilise-t-elle à ce point ? Est-elle en train de tomber amoureuse ? Impossible, son cœur ne peut pas se mettre en travers de son roman ! D’autant que Max et elle ne sont pas du même monde… À moins d’envoyer valser les préjugés, les contraintes familiales et la pression sociale d’un coup de crosse ou d’un trait de gomme !

L'Avis d'Audrey:

Je m'attendais à une énième romance d'étudiante, mais je me suis retrouvée dans le milieu du sport. Dans l'univers des vestiaires et des entraînements du Rink Hockey. Et finalement, cette énième romance young adult m'a bien séduite. 

Nous suivons la vie de Melissa, jeune étudiante en journalisme, qui porte tous les problèmes de sa petite famille sur ses épaules. Un jeune frère à la dérive, un père absent qui cumule les boulots pour joindre les deux bouts, et l'absence d'une mère qui les abandonnés voilà près de 6 ans.
Alors lorsque sa demande de suivre l'équipe la Vendéenne de Rink Hockey pour pouvoir s'imprégner de l'ambiance de ce sport afin d'en écrire un roman, lui est accepté, son quotidien va prendre un tout autre chemin. Totalement immergé dans un monde d'hommes, la jeune fille va devoir se faire discrète, mais plus, devoir se faire accepter et apprécier. Finalement au fil des pages nous suivons son chemin au sein de l'équipe. Une équipe qui va petit à petit devenir presque sa nouvelle famille.
Et puis il y a le beau Maximilien. Et entre eux, au début, ce n'est pas trop ça. Chacun se jauge du regard, a l'air de juger l'autre, et même de l'éviter. Mais c'est parce qu'une attirance réelle se fait ressentir dés leur premier échange de regard.

Parallèlement Melissa doit composer entre la tourmente que traverse son frère en pleine crise d'adolescence et rébellion. Un père limite démissionnaire, et une cousine volage. Elle fait de son mieux pour garder tout le monde liés, comme une vraie famille, mais l'abandon de sa mère pèse sur eux comme un fardeau difficile à oublier.

Inutile de vous dire que la romance sera bien présente, et que les deux héros vont se rapprocher immanquablement, pour vivre une jolie romance. Ils sont tous deux particulièrement attachants.

Bref un roman young adult français, ce qui change un peu J'ai apprécié lire un récit dans un univers français qui nous parle un peu plus que celui des récits américains. Le tout bien écrit qui se lit tout seul! Un bon roman simple, léger dans l'atmosphère du sport.

Seul bémol, une fin qui nous laisse sur la faim... J'aurai aimé un épilogue un peu plus conséquent et me suis sentie frustrée en tournant la dernière page.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire