mardi 22 décembre 2020

Rule, tome 1

 


Résumé:


Une couronne, trois prétendantes prêtes à tout pour accéder au pouvoir.

Zofi, Ren et Akeylah vivent au royaume de Kolonya. Elles ne se connaissent pas et n'ont rien en commun. Lorsque le roi les convoque, elles s'attendent au pire. Chacune d'entre elles cache un lourd secret qui pourrait porter atteinte à leur vie. Quand le souverain leur révèle qu'elles sont ses seules héritières, le combat est lancé et chacune est bien décidée à prouver qu'elle mérite de régner. Mais quelqu'un à Kolonya connaît leurs secrets, et ne reculera devant rien pour les manipuler et les empêcher de conquérir le trône...


L'avis d'Audrey:


Voici un roman de fantasy young-adult assez sympa. 

Original, il nous emporte dans un univers où règne une magie particulière, magie qui se manifeste par le sang, elle est appelée "les Arts". Les Arts octroient force, vitesse, et même invisibilité, si ils sont bien maniés. Cela peut être aussi, les Arts interdits, ceux qui versent dans la magie noire et offrent des pouvoirs secrets troubles.


Dans cet univers, le Roi de Kolonya se meurt, affecté par un mal mystérieux. Après l'assassinat de son fils unique, il fait venir au palais, trois jeunes filles. Elles viennent d'horizons très différents, ont des personnalités opposées, et pourtant les trois jeunes filles ont un point commun. Elles sont toutes trois les filles illégitimes du Roi. Chacune devra montrer sa bravoure et ses capacités à régner à la suite de leur père.


On pourrait penser que les trois jeunes filles vont être en compétition. C'est là toute la force du livre de nous étonner en créant une complicité dans ce trio improbable. Un trio qui va se former malgré lui car chaque fille doit affronter une menace. En effet, chacune des trois héroïnes que nous suivons tour à tour porte un lourd secret. Chacune doit se cacher d'un terrible passé et affronter les affres de la cour, les manigances de Palais et les injustice de ce règne.


Chacune arrive à nous embarquer dans son histoire personnelle qui fait partie d'une histoire plus large, celle du royaume de Kolonya. Finalement, impossible d'avoir une préférence, j'ai trouvé autant Zofi, que Ren ou Akeylah intéressante. Je me suis attachée au trois héroïne avec une facilité et une réelle égalité! Je trouve le pari de l'auteur assez réussi sur ce coup.


Alors le tout est assez bien ficelé. Une narration fluide à 3 voix. Des chapitres qui s'enchainent allègrement avec leur lot de suspense, d'action et de romance. Le tout y est un agréable. 

Dommage que cela soit si court et que la fin nous laisse autant frustré avec un "à suivre..."





mercredi 16 décembre 2020

Kate Daniels, tome 9, lien magique

 


Résumé:

La mercenaire Kate Daniels sait parfaitement que la magie dans un Atlanta post-Changement est dangereuse. Mais rien de ce qu’elle a déjà affronté n’aurait pu la préparer à ça…

Kate et l’ancien Seigneur des Bêtes, Curran Lennart, ont fini par officialiser leur relation. Mais des obstacles se dressent sur leur chemin vers l’autel…

Le père de Kate, Roland, a kidnappé le demi-dieu Saiman et le saigne lentement à blanc dans sa quête incessante de pouvoir. L’oracle des Sorcières a prédit que si Kate épousait l’homme qu’elle aimait, Atlanta brûlerait et elle perdrait Curran pour toujours. Et la seule personne vers qui Kate peut se tourner est morte depuis longtemps.

Les chances sont minimes. L’avenir est sombre. Mais Kate Daniels n’a jamais respecté les règles…



L'avis d'Audrey:


Et voici l'avant dernier tome de la série qui nous tient en haleine depuis déjà pas mal de temps. 10 tomes et ce sera fini! Nous quitterons Kate et Curran. Snif...

Dans ce neuvième opus, ça sent déjà la fin. En effet, ce tome est le prélude à des "adieux". La guerre contre Roland se prépare en même temps que le mariage de nos deux êtres surnaturels chouchous: Kate, héritière d'une magie ancestrale, et l'ancien seigneur des Bêtes, le lion-garou, Curran. Un mariage haut en couleur qui se prépare, orchestré par un prêtre Vholv de la terreur, pour le plus grand désespoir de Kate qui n'est plus sûr de vouloir cérémonie et fanfreluches. Beaucoup d'humour encore une fois dans ce tome. Les préparatifs de mariages sont particulièrement drôles à suivre.

Pas d'intrigue comme dans les récits précédents. Ce tome ne présente pas une enquête à suivre, mais un engrenage qui pouse Kate à affronter Roland, et tout part un peu plus loin, comme un aboutissement. 

On perd un peu de vue la meute, les mercenaires, les vampires et on suit de plus près les pouvoirs qui lient Kate à sa famille, son lien avec son père.

D'ailleurs l'héroïne évolue, et se fait peur. Elle sent la magie gronder en elle, et la pousser vers le "côté obscur de la force"!

Une force liée à la Terre d'Atlanta, qu'elle a revendiqué.

Et si son père avait voulu qu'elle revendique cette terre? Et si c'était là un piège? Un cadeau empoisonné? On en apprend un peu plus sur ses pouvoirs.


Dans ce tome Julie se dévoile sous un nouveau jour, et le couple Kate/ Curran se dispute encore et toujours...

On se demande si ils vont véritablement arriver à se marier.


J'ai hâte de lire la suite, et en même temps j'ai peur de quitter tous ces personnages auxquels on est si attachés.


Comme d'habitude il y a de l'action, une fabuleuse scène de bataille, une atmosphère riche, intense, et quelques frayeurs qui nous font douter...


Un thème qui joue son rôle de transition vers le final, en intégrant tous les personnages secondaires que l'on suit depuis le début.

Toujours autant de plaisir à lire un "Kate Daniels"!

dimanche 22 novembre 2020

Reine de cendres


Résumé:


Après la mort de sa mère la Reine Elyssa, Kelsea Raleigh a grandi en exil, loin des intrigues du Donjon royal où son oncle a pris le pouvoir. Le jour de ses dix-neuf ans, une garde l’escorte de son repaire à la capitale, où elle doit reconquérir la place qui lui revient de droit. Kelsea ne s’est jamais sentie aussi peu capable de gouverner. Pourtant, les atrocités qu’elle découvre vont la pousser à commettre un acte d’une incroyable audace, qui jette tout le pays dans la tourmente. Long périple semé d’embûches, plein de bruit et de fureur, de trahisons et de combats… Pour Kelsea, l’épreuve ne fait que commencer.



L'avis d'Audrey:


J'ai bien aimé le début, et l'histoire fantasy plantée ici. Kelsea est une héroïne assez intéressante, seule, une princesse perdue dont on s'attache facilement; J'avoue avoir ressenti sa solitude et eu envie de secouer certains personnages secondaires.

En effet, Kelsea a été élevé par un couple de sujets de la Reine. Ils l'ont protégé de la cour, des intrigues d'un oncles machiavélique, de sa propre mère instable bref d'une monarchie qui parait indomptable. Cette jeune fille de 19 ans, doit désormais assumer son deestin, son rôle de Reine. elle va donc découvrir un tout autre univers, l'histoire de sa famille, le palais, son Royaume et ses failles, son peuple et sa misère. Et le tout par elle-même, au compte goutte.

Une tâche bien difficile pour une si jeune femme. 


Personne ne va beaucoup l'aider, et on s'attache assez facilement à Kelsea. L'univers est assez bien décrit, le style assez soigné. Et pourtant, il m'a manqué quelque chose pour me tenir en haleine. 

A vrai dire, malgré quelques rebondissements et une montée en puissance des évènements sur la fin, je me suis plutôt ennuyée, j'ai attendu les réponses qui ne venait pas, plus d'actions, une romance, , bref un peu plus de tout. J'ai attendu que les personnages s'affirment davantage et qu'ils nous fassent vivre de véritables évènements captivants. 

Certes, il y a effectivement un début à cela, mais j'ai trouvé le récit encore trop timide, et le temps long. le récit se fait lent.


Bref, j'hésite à continuer la trilogie.


Un bilan en demi teinte pour ce roman fantasy.


Le tome 4 est enfin arrivé, et la série change de couvertures...

 KELEANA de J. Maas


dimanche 4 octobre 2020

La Neuvième Maison

 


Quatrième de couverture:


Alex " Galaxy " Stern a vécu une adolescence chaotique. Élevée à Los Angeles par une mère hippie, elle a abandonné l'école très jeune pour se retrouver dans un monde sombre, violent et sans avenir.

À 20 ans, elle est la seule survivante d'un horrible massacre inexpliqué, et c'est sur son lit d'hôpital qu'elle se voit offrir une seconde chance : rejoindre la prestigieuse université Yale en intégrant la maison Léthé. Cette entité, appelée La Neuvième Maison, surveille les huit sociétés secrètes de Yale ; ces dernières forment les futurs décideurs ainsi que les personnes influentes et pratiquent la magie sous différentes formes, bien souvent sinistres et dangereuses.

Alex a été choisie, car elle possède un pouvoir rare et mystérieux : elle peut voir les fantômes. Alors que son mentor a disparu, elle va devoir enquêter sur le meurtre d'une jeune fille. Ce qu'elle va découvrir va bien au-delà de l'horreur...


L'avis d'Audrey:


Je suis déjà une grande fan de la plume de Leigh Bardugo. Elle m'avait complètement envoûtée avec le diptyque "Six of crows" qui, à mon sens, est un des meilleurs récits young-adult. J'ai été aussi charmée par l'univers des "Grisha". Alors quand j'ai appris la sortie de son roman fantastique pour adulte je me suis empressée de le commencer. 


8 Maisons pratiquent la magie sur leur tombeau, un lieu chargé d'énergie sur le campus de Yale. Chacune a sa spécialité. Divination, nécromancie, portail dimensionnel, etc... La 9 è Maison est la Maison Léthé, chargée de surveiller les pratiques magiques. Elle supervise par ses connaissances et sa maîtrise de l'occulte. Daniel Arlington, est l'enfant prodige de la Maison Léthé. Il excelle dans ce qu'il entreprend, est un véritable passionné de magie, d'histoire, un gentleman, respecté de tous. Lors de sa troisième année il se voit attribuer un apprenti, un première année à qui il va insuffler le respect de la Maison et les connaissances magiques nécessaires. Rien ne pouvait lui faire imaginer qu'on lui attribue ce type d'étudiant, une fille désœuvrée, ancienne junkie, seule survivante d'un massacre, Galaxy Stern. Mal fagotée, tatouée, aux manières brutes, Alex est loin de la finesse de Darlington. Alex n'est effectivement pas une étudiante comme une autres, elle est douée, ou maudite. Elle peut voir les "Gris" les revenants. Sa vie n'est qu'un enfer depuis le jour où ils peuplent son univers.  

Les deux étudiants commencent à peine à s'apprivoiser que Darlignton disparaît dans un grand mystère, une fille est retrouvée morte aux portes du campus, et Alex ressent des choses étranges, plus encore qu'à son habitude.

Voilà l'histoire de départ qui promettait pas mal de choses...


Pourtant le début fût laborieux. Un univers dense, noir, très angoissant, voire oppressant. On ne comprend pas tout, on ne comprend même rien. On a des bribes d'indices sur les personnages au compte gouttes par des retours en arrières, si bien que le récit se fait anachronique. Tout se mélange assez... J'ai été déroutée. Je n'ai pas ressenti la même fluidité d'écriture que dans ses autres romans pour plus jeunes lecteurs. Tout est plus dense. Chargé en émotions, en descriptions, en histoires qui se superposent les unes aux autres. Yale et son architecture y joue une place prédominante, chaque bâtiment est décrit selon son histoire propre. Chaque pierre raconte quelque chose. Parfois cela me paraissait un peu trop lourd. 

Mais je sentais qu'il y avait quelque chose de fort qui m'attendait derrière les laborieux premiers chapitres. Peu à peu les pages nous offraient plus de suspense, les personnages devenaient attachants, l'intrigue se faisait palpitante.

Au fur et à mesure j'ai été comme happée par les lignes de Leigh Bardugo. L'univers de Yale, ses maisons de magie et de pouvoir prenaient un sens plus clair. L'enquête policière me tenait en haleine. L'auteur a su magistralement faire monter son intrigue crescendo. Mais surtout faire apprécier ses personnages. Au fil des pages Alex se transforme d'une jeune apprentie de première année qui veut se fondre dans le décor et ressembler à une étudiante normale à cette héroïne forte qui décide de montrer ce qu'elle est vraiment. Une femme différente qui assume sa brutalité et affronte ses ennemis. On en apprend un peu plus sur le rigide Darligton. Et Pamela Dawes devient un personnage secondaire très attachant.


Vous l'aurez compris il se passe pas mal de choses dans ce livre. Une intrigue très riche et finement tissée ou s'entrelacent les histoires d'Alex, de Darlington, ou encore celle des maisons et de leurs étudiants.

C'est lorsque vous commencez à comprendre les temps du récits, les vas-et-vient entre les deux saisons, l'univers magique de Yale que tout va s'accélérer, pour ne pas laisser un chapitre de répit à l'héroïne. Beaucoup de péripéties, d'actions et de révélations sur la fin. Et puis, une ouverture sur une suite qui nous attend très vite je l'espère.


En bref un "page turner" !


Au final, moi qui ne suis pas forcément amatrice de polar, j'ai été complètement prise au jeu. Le côté surnaturel a apporté son truc en plus, et surtout la plume et l'univers de l'auteur ont été à la hauteur. Impossible d'être déçue, j'ai été conquise.

Leigh Bardugo signe ici une oeuvre originale et captivante. L'auteur est sortie de son domaine de confort, celui de l'univers habituel des Grishas. 


Bravo! J'ai véritablement adoré et dévoré ce roman et attends la suite avec impatience.


COUP de CŒUR




mercredi 23 septembre 2020

Kate Daniels, tome 8, changement magique


Attention si vous n'avez pas lu les tome sprécédents:


Résumé:


Dans ce dernier-né de la saga Kate Daniels, la magie inonde toujours par vagues la ville d’Atlanta post-Glissement, et chaque marée entraîne son lot de dangers...

Après avoir abandonné leur position au sein de la Meute, la mercenaire Kate Daniels et son compagnon, l’ex-Seigneur des Bêtes, Curran Lennart, doivent s’habituer à un nouveau style de vie. Même si le couple se réjouit de ne plus avoir à gérer les sempiternelles querelles, diriger les métamorphes représentait un challenge au quotidien qui manque à Curran.

Aussi, lorsque la Meute offre de lui céder ses parts dans la Guilde des Mercenaires, il saute sur l’occasion – et tant pis si l’organisation ne veut rien avoir à faire avec lui et Kate. Heureusement, grâce à son statut de mercenaire chevronnée, Kate peut s’acquitter de n’importe quelle mission inachevée de la Guilde, et ainsi renflouer leurs caisses et bâtir leur réputation. Mais le couple ignore que tous les petits boulots qu'il accomplit sont en fait liés les uns aux autres...

Un ennemi ancestral vient de s’éveiller et Kate et Curran sont les seuls à pouvoir l’arrêter avant qu’il ne détruise leur ville, quartier par quartier...


L'avis d'Audrey:

Ce n'est pas mon tome préféré. 

Beaucoup moins d'actions et de rebondissements. Un tome plus lent, plus calme, qui donne un peu de répit à nos héros. Un récit de transition pour une fin qui s'annonce explosive.

Pourtant, c'est toujours un plaisir de ce plonger dans cet univers riche avec des personnages haut en couleurs. Ce tome ne fait que nous attacher un peu plus aux personnages que l'on suit depuis pas mal de temps. Et il m'a donné très envie de tout relire depuis le début. Un véritable régal!!!

Ici, nous suivons Kate et Curran qui tentent de vivre une vie "normale" à l'écart de la meute. En effet, Curran n'est plus le Seigneur des Bêtes, il s'est sacrifié pour suivre sa compagne. Kate n'est plus consort, plus de forteresse, plus de conseil, plus de rivalités de clans... De vraies vacances!

Le couple vit désormais dans un petit pavillon de banlieue, à la lisière d'une forêt. Bien entendu Curran va faire quelques frayeurs à ses voisins humains, et Kate va encore se mettre dans des situations très à risques. On commence à peine à se languir des loups, et des hyènes, lorsqu'ils rappliquent tous chez eux. Jim, Dali en pleine dispute,  George venant chercher aide et réconfort car Mahon, son père autoritaire a encore frappé du poing. Andréa enceinte, hilarante. Et puis, Barrabas, Derek, Julie... tous se retrouvent dans leur cuisine et partagent le petit dej. Bref une nouvelle vie sympathique. 

Pourtant une menace gronde et Kate va encore une fois aider de ses lumières, de sa magie et de son nouveau sabre ses amis changeformes. 

Un tome moins percutant que les autres, pourtant, des personnages qu'on ne veut plus quitter, un Curran toujours aussi fondant, et ... Roland. 

L'auteur nous offre un peu plus du Grand méchant Roland. Tout en secret, en ombres. on se pose des questions à son sujet. je commence à imaginer des scénarios possibles. J'ai l'impression que l'auteur nous le fait découvrir par petites touches pour nous faire patienter jusqu'au grand final.

A suivre donc!

lundi 21 septembre 2020

Keleana la suite !

 

Vous en avez rêvé de ce tome 4 ?

Vous avez désespéré de le lire en Français, face aux éternelles réponses de l'éditeur disant ne pas vouloir continuer à publier la série... 

Et bien il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. 

Merci et Bravo à La Martinière Jeunesse de revenir sur ses positions et de nous offrir la suite tant attendue des aventures de KELEANA

Vous pouvez dés maintenant lire le format numérique ou attendre le 19 novembre le format broché.

J'ai très hâte.

Pour découvrir les chroniques des premiers tomes cliquez ICI



vendredi 11 septembre 2020

Kate Daniels, tome 7, Rupture magique

 

Résumé:


En tant que compagne du Seigneur des Bêtes, Curran, l'ancienne mercenaire Kate Daniels a bien plus de responsabilités qu'elle ne pense pouvoir gérer. Non seulement se bat-elle pour garder son entreprise d'investigation ouverte, mais elle doit maintenant gérer les affaires de la meute, y compris préparer ses gens à l'attaque de Rolan, une entité ancienne, cruelle, et aux pouvoirs de dieux. Depuis que la connexion de Kate à Roland a été révélée au grand jour, personne n'est plus en sécurité.

Alors que l'ombre de Roland plane sur eux, Kate est appelée pour participer à un Conclave, une réunion des leaders des différentes factions surnaturelles d'Atlanta. Lorsque l'un des Maîtres de la Mort est retrouvé assassiné, à première vue des mains d'un métamorphes, Kate a vingt-quatre heures pour démasquer le meurtrier. Et si elle échoue, elle se retrouvera dans une guerre qui pourrait bien détruire tous ceux à qui elle tient...


L'avis d'Audrey:


Toujours aucune lassitude ni déception... Chaque tome de cette série est un petit régal et monte en puissance. 

Kate Daniel est une véritable Série culte, faisant partie des meilleures série bit-lit, sans aucun doute.


Ce dernier tome ne nous laisse pas une seconde pour respirer. Chaque chapitre, chaque page nous plonge un peu plus dans la tourmente de Kate. Je pense que jamais les auteurs n'ont autant malmené l'héroïne. A chaque tome on se dit que ça démarre à fond et que l'héroïne ne souffle pas une seconde... Et bien ici, c'est encore pire. Notre Kate va passer son temps à essayer de sauver la meute d'une guerre contre le peuple, à affronter Hugh qui apparemment après avoir plongé dans les flammes, la colonne vertébrale brisée, est encore en vie, et bien en forme pour se venger de Kate et Curran. 

Kate, doit élucider une enquête de meurtre incriminant un loup, doit calmer le conseil en remplaçant Curran.... Oui car Curran, ce cher seigneur des bêtes a été appelé sur d'autres terres pour régler un problème. Il laisse Kate à Atlanta et lui donne autorité pour régler le conseil et les affaires de la meute. Quel cadeau empoisonné !

 

Alors, on pourra reprocher à ce tome l'absence du beau lion. Car Curran est bien absent de cette histoire, mais c'est pour mieux voir évoluer notre Kate. Une héroïne qui se renforce de plus en plus et apprend de ses erreurs. Elle devient une fine stratège.


On la suit avec les personnages secondaires qu'on aime tant, et des petits nouveaux comme Dessandra que j'ai particulièrement aimé. Il y a toujours cette touche d'humour si plaisante à lire.


Bref, pas de répit, et surtout une fin wahou avec une montée en puissance, des surprises et des réponses.


A l'ouverture de ce tome, les auteurs nous annoncent que ce volume amorce la fin du parcours de Kate. Et nous promettent une fin qui s'étalera jusqu'à un tome 10. Donc plus que quelques tomes pour nous régaler avant de dire adieu à cette superbe héroïne, et cet univers palpitant!

dimanche 23 août 2020

La ville sans vent, tome 1

 

Résumé:

A dix-neuf ans, Lastyanax termine sa formation de mage et s’attend à devoir gravir un à un les échelons du pouvoir, quand le mystérieux meurtre de son mentor le propulse au plus haut niveau d’Hyperborée.

Son chemin, semé d’embûches politiques, va croiser celui d‘Arka, une jeune guerrière à peine arrivée en ville et dotée d’un certain talent pour se sortir de situations périlleuses. Ça tombe bien, elle a tendance à les déclencher…

Lui recherche l’assassin de son maître, elle le père qu’elle n’a jamais connu. Lui a un avenir. Elle un passé.

Pour déjouer les complots qui menacent la ville sans vent, ils vont devoir s’apprivoiser.


L'avis d'Audrey:


Arka a été élevée, après la mort de sa mère, par une tutrice, au cœur de la forêt des Amazones. Après un incendie dévastateur elle fuit vers la cité de  Napoca où la magie y est interdite. Mais les guerres et la répression sévissent, Arka sera encore touchée par des épreuves et la mort de ses proches. Douée de magie Arka fuit une fois de plus cette cité maudite pour trouver un sens à sa vie dans la ville d'Hyperborée. Hyperborée, où, sous la coupole dorée, protégés du froid et du vent, vivent les plus grands mages. Là bas elle compte bien découvrir ses racines, et pourquoi pas l'identité de son père.


Rien ne se passe vraiment comme prévu, à son arrivée elle découvre qu'elle doit payer son entrée dans la ville, payer pour accéder aux niveaux supérieurs de la ville, là où vivent les mages. Par un concours de circonstances elle va croiser la route de Lastyanax, ce mage prometteur de 19 ans, devenu ministre du jour au lendemain. Les deux êtres solitaires vont s'entraider et découvrir d'étranges révélations sur la ville mais aussi sur eux-même...


Voilà un très bon roman jeunesse. On suit des mages, une citée protégée, un apprentissage, des objets magiques, des enjeux politiques, des meurtres.... Autant vous dire que j'ai eu l'impression de retrouver un peu de "Harry Potter". Certes les histoires et les univers sont très distinctes mais je me suis tout autant laissée embarquer dans ce récit fantasy, et me suis attachée à cette héroïne, Arka, jeune apprentie mage de 13 ans.


Cependant, le récit peine un peu à se mettre en place. J'ai trouvé le temps long. L'auteur plante son univers, le décors de cette ville sans vent, les rouages politiques et sociaux avant de commencer à nous laisser entrevoir l'histoire en elle même. Un univers intéressant et des intrigues politiques qui semblent, au fil des pages, de plus en  plus complexes. 

Aussi, ai-je été assez agacée par la personnalité du second héros, Lastyanax, qui se montre distant, froid, voire méprisant. Il m'est souvent apparu insupportable. Arka est attachante à souhait et j'avais bien envie qu'elle se montre plus rebelle face à lui. Malgré son caractère tout feu tout flemme, l'auteur a trouvé bon de la rendre gentille et soumise à Lastyanax. J'ai trouvé cela un peu dommage, je m'attendais à quelques joutes verbales plus piquantes.


Malgré ces points négatifs, au milieu du récit on commence à entrevoir une intrigue dense. Puis les révélations et les scènes d'actions s'enchaînent dans une sorte de crescendo si bien que je n'ai pu lâcher le roman qu'une fois terminé. Finalement, la toile du récit lentement tissé, prend tout son sens et nous offre pas mal de surprises.


L'auteur nous réserve un second et dernier tome pour le mois d'octobre, je suis très curieuse de connaître la suite et de continuer à suivre nos deux héros!

Pour ma part ce fut une très belle découverte!

mercredi 29 juillet 2020

Mila, tome 1, Les vérités cachées


Résumé:

Chez les Lim-Sherman, l’apparence est essentielle. On ne survit pas dans l’Upper East Side sans donner l’image d’une famille parfaite. Chacun se prête au jeu… Sauf Mila, 18 ans, qui hait les mondanités et n’hésite pas à enfreindre les règles. Finie la vie dictée par la pression familiale, la voilà décidée à prendre son envol !
Mais quand elle recroise le regard de Travis, son premier coup de cœur, qui l’a laissée sans nouvelles pendant de longs mois, Mila sent que ce nouveau départ sera plus difficile que prévu…
D’autant plus que les paroles d’un inconnu, qui l’a abordée lors d’un gala de charité, la hantent : « Faites attention à vous, ils sont à votre recherche. » Qui sont-ils et que lui veulent-ils ? Est-elle en danger ?
Mila l’ignore encore, mais une chose est sûre : son monde de faux-semblants est sur le point de s’écrouler. Saura-t-elle reconnaître la vérité parmi les débris ?


L'avis d'Audrey:

Mon avis est assez mitigé; j'ai beaucoup aimé les deux personnages principaux de cette histoire. Mais je n'ai pas accroché à une histoire qui a mis pas mal de temps à se mettre en place.

Mila, cette fille issue d'un milieu aisé de Manhattan, riche héritière d'un empire financier, cette jeune américano-coréenne de 18 ans  qui vit à New York a abandonné ses études et se sent totalement désemparée, surtout depuis que son meilleur ami pour qui elle entretenait des sentiments plus profond a disparu sans donné de signe de vie. Bien que faisant partie des famille new-yorkaises les plus en vue, Mila est une jeune-fille comme tant d'autres, perdue, ne sachant pas se positionner entre sa famille, ses études, ses attentes... Ne sachant pas encore ce qu'elle veut faire et qui malgré son confort de vie va se retrousser les manches et travailler. Cette jeune touchante se sent incomprise par sa mère exigeante et autoritaire, ainsi que par ce meilleur ami, Travis, qu'elle croyaist être plus que cela... Bref j'ai apprécié cette héroïne en recherche d'identité. Et pour parler d'identité, il en est aussi question, car un secret semble peser sur ses origines coréennes.

Parallèlement nous suivons Travis, un jeune mannequin qui a fuit sa petite ville natale, venu chercher le succès à New York. Travis est lui aussi un jeune tiraillé par une histoire familiale douloureuse et son besoin de reconnaissance et d'amour.
Les deux sont attachants, doux et sensibles.

Cependant, la narration m'est apparue longue, lente. L'histoire ne se met pas réellement en place. Le récit tourne autour des deux personnages en manque d'affection, et d'un certain secret très secondaire. Ainsi, à la romance Mila/Travis se place les débuts d'une trame à suspense. Cette dernière tarde énormément à s'installer pour nous laisser des bribes dans les dernières pages. 
Ce roman se fait surtout le récit des échanges entre Travis et Mila, de scènes de boulot, de leur vie quotidienne, et de quelques recherches à la bibliothèque. J'ai trouvé que cela faisait trop mince pour me captiver. Alors certes, c'est un premier tome et il pose le décor et les personnages, mais j'en attendais un peu plus.

Un roman léger qui réussira certainement à accrocher les amoureux de New York et de romances légères. Qu'en à la trame narrative à suspense "les vérités cachées" il faudra attendre la suite.


dimanche 22 mars 2020

Silver, tome 1


Résumé:

Un matin de septembre, aéroport d’Heathrow.
Liv, 15 ans, et sa sœur Mia débarquent de Suisse pour s’installer avec leur mère chez le nouveau compagnon de celle-ci. Grayson est son fils. Très vite, Liv comprend que le jeune homme cache un secret.
Un secret qui dépasse tout ce qu’elle imaginait.


L'avis d'Audrey:

Quel drôle de livre. Quel style surprenant, entre humour et dérision... Je n'ai su quoi penser, mais je me suis vraiment bien amusée à suivre les aventures de Liv. Une répartie inattendue, des situations loufoques et drôles. Alors je ne sais si c'était voulu, mais le tout donne un récit pour adolescent qui ne se prend pas du tout au sérieux, et même joue avec le second degré et le décalé. 
J'ai beaucoup aimé ce ton.

On s'attache assez rapidement à Liv et Mia, deux jeunes filles balotés d'un pays à l'autre, suivant sans cesse le parcours professionnel de leur mère qui parcourt les universités du monde en tant qu'enseignante de littérature anglaise. Liv n'a jamais réussi à s'intégrer quelque part, ni à se faire des amis. Souvent souffre douleur des lycéennes, elle en a pris son parti, et voit les choses avec une certaine philosophie. Sauf lorsque sa mère lui présente son nouveau compagnon et le foyer qu'elles vont désormais intégrer. Une famille recomposée comme bien d'autres. pas évident pour Liv et sa sœur de se faire à la nouvelle, malgré leur mobilité incessante... Pour Liv c'est un véritable chamboulement.
Or, dés lors que les lycéens apprennent que Liv devient la "Belle sœur" de Grayson, ce beau gosse si populaire, elle va devenir l'attraction de tous. Notamment du groupe d'amis de Grayson en personne qui s’intéresse à Liv pour des raisons mystérieuses. Que cache ces 4 garçons ? Qu'est-il advenu d'Anabel qui faisait partie de leur groupe ? Pourquoi est-elle partie vivre en Suisse ?
Autant de questions auxquelles Liv va tenter de répondre en grande fan des romans de Conan Doyle.

C'est léger, cela ne se prend pas au sérieux, c'est plein de clichés sur les romans ados, comme le bal d'automne, le blog des potins, et les relations amoureuses entre lycéens. Mais c'est raconté avec un certain humour qui fait prendre le tout de manière détachée, au second degré, et j'ai trouvé ça très drôle, sympathique ! Bref je me suis amusée.
Alors effectivement il y a aussi un récit fantastique, une histoire mystérieuse de spiritisme, de démon, de réunion dans des cimetières à la pleine lune, de rêves lucides, Etc. Mais le tout reste assez flou pour que l'on se demande si c'est réel ou une grosse farce.

A vous d'en juger. Et j'aime assez avoir ce choix.
Et surtout la suite annoncée en dernière page nous en apprendra peut être bien plus!

dimanche 15 mars 2020

Friends


Résumé:

Jade, 17 ans voit sa vie basculer à la mort de sa mère. Obligée de changer d'air, elle déménage avec son père.
Elle doit tout quitter : ville, maison, amis... Tout quitter pour refermer les blessures du passé et bâtir un nouveau futur, rempli de bonheur.
Elle déchante cependant vite lorsqu'elle découvre quelle doit cohabiter avec Cameron, 18 ans, aussi insupportable que sa petite amie, Lucie.
Face à cet horrible duo, pas facile de se reconstruire.
Mais si les apparences étaient trompeuses ? Et si Cameron, sous ses airs supérieurs, cachait un cœur ?


L'avis d'Audrey:

Alors comme diraient les jeunes "ce n'est pas du tout ma came". 
En effet, je lis de moins en moins ce genre d'histoire, ayant passé l'âge des intrigues de lycéennes, des descriptions de fêtes arrosées, du jeu action ou vérité, des premières amours, des considérations sur les tenues, le corps sculpté des copains et la vie sexuelle de ces derniers, ou encore des ex harpies qui veulent vous faire la peau. J'ai un peu résumé "Friends".

Sauf que parfois on se laisse séduire par un roman young adult romantique et cliché qui arrive à nous captiver. 

Là ce fut très difficile d'y adhérer tant j'ai trouvé le style et l'histoire peu convaincants. Je n'ai pas du tout apprécié le registre de langue souvent cru, voire vulgaire. Ce n'est pas parce qu'on fait parler des ados qu'on doit forcément les faire parler vulgairement pour jouer "les jeunes", la provoc et paraître "dans le coup". Il y a tant de livres young adult qui sont bien écrits et utilisent un langage raffiné sans pour autant paraître gnangan. 
De plus, l'histoire joue sur tant de clichés que le récit semble trop prévisible, surfait. Cela m'est apparu tellement facile. 

Je n'en suis pas à mon premier roman du genre mais j'ai pourtant lu des choses beaucoup plus intelligentes. "Friends" n'a pas du tout réussi à m'embarquer. Dans un autre style mais des thèmes commun je pense au livre de Marie Pavlenko "Je suis ton soleil" où l'héroïne est, elle aussi, prise entre une famille éclatée, l'année au lycée, une meilleure amie et ses frasques, un amour impossible avec un bad boy, etc. Malgré les thèmes vus et revus dans ce genre de lecture,  ce fut une lecture beaucoup plus agréable dans un style raffiné. 

Pourquoi "Friends" n'en a pas fait autant ? Je le redis, la plume de l'auteur et ses choix narratifs, trop pauvres à mon sens. La langue française s'est retrouvée souvent abrégée (aucune négation digne de ce nom par exemple). Les héros affichent des noms américains si bien qu'on se croirait dans un "Gossip girl" revisité. Ils sont tous beaux, sculptés comme des Apollons, riches, mannequins à leurs heures perdues... Pourquoi ne sont-ils pas un peu plus tournés vers des considérations plus élevées que leur tenues vestimentaires et leur vie sexuelle ?

Il y a quand même un point positif, chaque chapitre présente son petit suspense à la fin, et le tout nous tient quelque peu en haleine.  Je ne doute aucunement que ce roman trouvera son lot de lectrices amatrices. C'est clair que c'est un roman d'ado pour ados dans un style d'ado avec une romance qui séduira sûrement.

"Panic" de Lauren Oliver en format poche

J'avais particulièrement apprécié le récit de "Panic" de Lauren Oliver chez Hachette. Quelle belle idée de nous l'offrir en petit format chez "Livre de poche jeunesse".


Retrouvez mon avis, la chronique ICI

mardi 10 mars 2020

Mélusine et Philémon, Tome 1, L'anneau du diable



Résumé:
Jérusalem, août 1174. La princesse Sibylle doit au plus vite rejoindre son père mourant. Chemin faisant, la jeune fille et sa petite escorte tombent dans une embuscade. Le complot se précise lorsque le page PHilémon découvre qu'il est l'un des descendant de la fée Mélusine, dont il apprend les exploits au fil de sa quête : réussiraa-t-il à retrouver l'anneau du Diable?


L'avis d'Audrey:

Ce fut une belle surprise de lire un roman jeunesse historique. Un récit qui allie l'histoire et la fantasy. Le conte et l'aventure. Une narration sur les terres des croisés en Terre sainte. 
Jérusalem, terre promise et déchirée entre Chrétiens d'Occident et Sarrasins. Un royaume latin d'Orient qui se joue sur un échiquier d'intrigues et de spiritualité.

Dans cet univers qui nous replonge dans une période de l'histoire captivante, Philémon, un jeune page, apprend qu'il a un lien avec les intrigues du pouvoir. Mais plus, il apprend que sa naissance est liée à la légende de la fée Mélusine. Une histoire dans l'histoire. Ainsi, l'auteur fait raconter à un des personnages la fameuse légende de la fée Mélusine. Nous suivons tour à tour Philémon à la cour de Jérusalem et la légende de Mélusine. De quoi vous tenir en haleine.

Ce roman est particulièrement dépaysant, nous plongeant dans une autre époque, celle des chevaliers, des croisées et des quêtes spirituelles. Celle qui se jouent sous le soleil d'Orient. Tout y est  particulièrement bien décrit, au moindre détail, le registre de langue est adapté à l'époque, si bien que l'on  se croit transporté à la cour du roi de Jérusalem.
Seul bémol j'ai trouvé peu de charisme au héros Philémon, et la princesse Sybille n'a pas réussi à me séduire; je reste sur ma faim quant aux personnages principaux.

Un roman jeunesse original. Un premier volet qui présente décor et personnages et nous laisse sur un "A suivre" intéressant.
Jolie découverte qui m'a rappelé le film "Kingdom of heaven"...

dimanche 1 mars 2020

Fièvre Enchantée, Les chroniques de Dani Mega O'malley, tome 4.

Série coup de cœur


Résumé:

" Barrons avait raison.
Il y a une bête en moi.
Et elle est magnifique."
Traduction officielle, J'ai Lu :
« Un an et cinq jours après que j’ai posé mon pied sur le sol sauvage de l’Irlande, le Sinsar Dubh a gagné. Il lui a suffi d’attendre l’instant où j’aurais la folie de me croire assez forte pour franchir la ligne rouge… »
Alors que la Terre a plongé dans le chaos, le Sinsar Dubh, un livre maléfique doué de conscience, a pris possession du corps de Mac, et rien ne pourra l’arrêter dans sa quête de pouvoir.
Le seul espoir pour rétablir l’ordre est de recourir au Chant-qui-forme, une mélodie oubliée depuis longtemps. Pour cela, sidhe-seers, clan des Neuf, Seelies et Unseelies devront former des alliances improbables et faire des choix déchirants.
Détruire le Livre ne se fera pas sans sacrifices. Et dans cette bataille pour l’âme de Mac, chaque décision aura un prix

L'avis d'Audrey:

Ce tome répond à bon nombres de questions laissées en suspend au cour des derniers tomes des deux séries respectives. "Les chroniques de Mac" et celle de Dani. Ce volet clôture en quelque sorte l'histoire de Mac et Jéricho. Malgré le titre "Les chroniques de Dani", on est encore une fois plongés dans le récit de Mac. Cette dernière doit affronter le Livre maléfique qui se trouve en elle. Mac va devoir encore dépasser ses limites, surmonter le pire. L'auteur ne nous épargne ici aucune scène violente, voire sanglante. Nous retrouvons notre héroïne bien loin de la poupée arc en ciel du début. La jeune fille se trouve transformée en monstre sanguinaire. Un début de roman qui va nous bousculer pas mal.

Et pourtant, ce tome est sans aucun doute le plus romantique de tous. En effet, la romance qu'entretient Mac avec Jéricho va elle aussi suivre un chemin inattendu. Les deux héros vont nous épater par tant de romantisme. Si Mac va devoir affronter ses démons, elle va devoir aussi affronter ses peurs, ses doutes, et Jéricho lui-même. Les deux personnages charismatiques vont enfin se parler franchement. Il était temps! 
Mais pas qu'eux. 
Ce volet est aussi l'occasion de retrouver Jada-Dani, qui, elle-aussi, va s'ouvrir et montrer un peu plus d'émotions. Nous retrouvons ses souvenirs d'enfants, ou ceux de son aventure dans les miroirs. Dani prend un peu plus le dessus sur Jada. Au fur et à mesure du livre elle se montre plus tendre et va enfin ouvrir son cœur. Je vous laisse découvrir qui sera l'heureux élu. 

Ce roman n'est pas sans quelques surprises, au milieu des faës tout est toujours inattendu. L'auteur nous offre des réponses à l'histoire entre la reine et le roi unseelie, nous en apprenons bien plus sur chacun d'eux. Encore une romance torturée et des retournements de situations. Enfin, l'auteur nous plonge aussi au cœur des émotions. jamais un de ces livres ne nous a tant appris sur les tourments de chacun. Nous avons droit à certaines scènes poignantes qui m'ont véritablement émue.

Si ce tome offre une sorte d'issue à une aventure commencée il y a une année, d'autres personnages et d'autres questions restent encore en suspend. Dani, Ryhodan ou Christian semblent nous garder encore quelques confrontations pour un tome à venir.

Un roman qui se présente à la fois comme une fin à un récit commencé il y a 8 tomes, et à la fois comme une ouverture. Les dernières pages nous donne une fin qui se tient et nous laissent aussi espérer retrouver à nouveau les personnages et l'univers de Karen Marie Moning.

Dans tout les cas une lecture toujours aussi addictive, un style fluide et poétique, et des personnages que l'on ne peut lâcher.
Aucune lassitude, on en demande toujours plus. Une suite en anglais prévue pour la rentrée 2020. J'ai hâte.

lundi 3 février 2020

Ps: Je ne t'ai jamais dit



Résumé
Ils cherchaient des réponses. Ils se sont trouvés.
Emma a créé un jeu vidéo. C'est un oasis où elle se réfugie chaque jour. Même si un joueur la harcèle en ligne.
Rev pensait avoir réussi à fuir son passé. Pourtant une lettre de son père ravive ses souvenirs et réveille ses vieux démons.
Ces deux lycéens, que tout oppose, se rencontrent au détour d'un chemin. Commence alors une relation inattendue.
Mais les secrets ont un prix. Et ceux de Emma et Rev pourraient bien tout gâcher ...


L'avis d'Audrey:

"Ps je ne t'ai jamais dit" vient après "Ps tu me manques". Mais la lecture ne nécessite pas forcément de connaître le premier tome. Il s'agit plus d'un spin off que d'une suite; le personnage secondaire de la première histoire, Rev, a inspiré l'auteur. Et j'avoue que je la comprends car Rev est un héros véritablement attachant, émouvant. On a envie de lui faire un câlin à chaque page. J'ai vraiment beaucoup aimé suivre son aventure.

Rev est un garçon torturé, un jeune de 18 ans, grand, taciturne qui porte toujours un sweet à capuche et des manches longues. Si bien que les élèves de son lycée l'ont surnommé "La grande Faucheuse". Il se fiche de tout, de tous et ne fréquente qu'un seul ami, Declan (personnage du premier volet). L'amitié de ces deux écorchés vifs est véritablement touchante, une rencontre extraordinaire lorsqu'ils avaient 7 ans que l'auteur nous décrit. Plus que deux amis, ce sont deux frères. J'ai vraiment aimé lire leurs échanges et leur complicité. Il s'y dégageait tant de respect et d'affection entre eux, même dans les non-dits que ça en disait long sur leur lien.
Rev cache sous ses vêtements son terrible passé. Les cicatrices de maltraitance d'un père diabolique. Depuis l'âge de 7 ans il a été placé puis adopté par un couple formidable et aimant. Depuis il se reconstruit et tente de repousser toute la colère et la violence qui gronde en lui. Jusqu'au jour où il reçoit une lettre de son père biologique.

Emma, elle, est une geek. Une fille pleine de talent. Un talent qu'elle emploie exclusivement derrière son écran. Elle ne vit pas vraiment avec les autres mais dans son monde virtuel, ses amis sont les joueurs qu'elle n'a jamais vu. Comme Rev elle est secrète et solitaire et passe l'essentiel de son temps coupée du monde réel. Sa vie va basculer lorsqu'elle devient la cible d'un Cyber harceleur. Emma n'arrive pas à en à personne, ni à sa meilleure amie ni à ses parents trop occupées à s'ignorer.

C'est derrière une église que ces deux êtres perdus et solitaires vont se rencontrer. Leur histoire met du temps à se tisser, un lien pudique, doux, subtil. Quelques engueulades et malentendus mais beaucoup de tendresse qui évolue au fil des pages entre eux.
J'ai réellement aimé leur histoires respectives et leur histoire commune. Aimé que l'auteur prenne le temps sans précipiter les choses. Q'elle revienne sur le passé et les fêlures de chacun. J'ai aimé ces deux personnages, je me suis attachée à eux en un clin d’œil et n'ai pas lâché le roman!

Une jolie romance pour adolescent. 
J'ai trouvé que cela faisait longtemps que je n'avais pas été aussi émue et touchée par ce type de récit. Peut-être depuis "Hors limite", ou "Tes mots sur mes lèvres". Cela m'a rappelé ces romans qui nous embarquent entre douleur et douceur; ces récits pour jeunes lecteurs que l'on ne peut quitter sitôt commencé.

Une très belle découverte, et l'envie de me plonger désormais dans "Ps: tu me manques"...