lundi 8 juin 2015

Wild Seasons Saison 1 : Sweet Filthy Boy

Couverture de Wild Seasons, Tome 1 : Sweet Filthy Boy

Résumé :

Mia Hollande et ses deux meilleures amies, fraîchement diplômées, projettent de passer un dernier week-end de folie à Las Vegas avant le début de leur vie d'adulte. Elles sont loin d'imaginer ce que je strip leur réserve....
Après une nuit tumultueuse à s'amuser avec trois étranger sexy, Mia se réveille et découvre qu'elle a noué un pacte avec ses amies. Ivre, elles ont épousé les beaux garçons qu'elles venaient de rencontrer. Et maintenant, Ansel, le séduisant français, l'invite à passer l'été à Paris, lui promettant des nuits passionnées dans la cité de ses rêves.
Ce qui commence à Vegas.... se conclut à Paris !



Les livres d'Alily :

Ayant aimé l'autre série: "Beautiful Bastard", je me suis embarquée dans cette aventure sans hésiter. 
Et maintenant, je ne sais pas trop quoi dire de cette série je dois vous avouer...

Bien que j'ai aimé, quelques petites choses m'ont dérangé.

Tout d'abord, nous lisons la vie de Mia. Jeune femme fraîchement diplômée, qui part avec ses 2 amies pour une virée à Las Vegas. Elle veulent décompresser avant d'entamer les nouvelles étapes de leurs vies. Mia est engagée à entamer une école de commerce à Boston. Mais voilà, comme dans bien des histoires, les virées à Vegas sont souvent épiques et inoubliables.

C'est de cette façon qu'elle rencontre Ansel et deux de ses amis. Ansel est un Français venu lui aussi décompresser. Il arriva ce qu'il arrive. Les trois amies se marient avec... les trois garçons. D'accord. Pour ma part, c'est du réchauffé et surtout hyper facile. Combien de probabilité pour que ce truc arrive, qu'il y aie 3 sur 3 de mariés ? Bref c'est assez douteux, peu crédible, mais cela reste mon avis personnel. De plus, comme je le dis plus haut, l'histoire a déjà été abordée dans bien des livres de romance. Mais comme  Vegas reste une sorte de mythe en ce qui concerne les mariages rapides et les virées arrosées... Alors...

S'en suit donc l'adaptation de Mia à sa nouvelle vie de jeune mariée. Mais aussi de flirt avec Ansel car bien qu'elle l'aie épousée complètement ivre, elle éprouve un je ne sais quoi qui la bouleverse. Ils décident donc de creuser un peu cette attirance réciproque afin de savoir si leur relation en vaut la peine. 

Pour ma part, beaucoup trop de scènes de sexe à mon goût ponctuent le récit. Je peux comprendre que cela a son importance dans l'histoire des personnages, eux qui ont commencé leur relation de cette manière, par un aventure sans lendemain. Qu'au début, c'est toujours tout beau, passionné de ce côté là, et bla bla bla... Mais... c'étais trop ! J'avais l'impression qu'ils ne faisaient que ça. Leur relation m'a semblée peu approfondi, trop de non dit. Et bien que j'ai aimé le personnage de Mia, je n'ai pas totalement accroché au personnage d'Ansel.  

Par contre, j'ai apprécié le fait que l'auteur aie rendu leur relation un peu bancale, rien n'est parfait. Effectivement dans certaines autres romances, parfois tout arrive comme sur des roulettes sans aucune embûche.  Ici, l'auteur, leur met des bâtons dans les roues, et provoque des moments inconfortables entre les deux, des moments que bon nombres de gens vivent dans la vraie vie ce qui met un peu plus de réalisme à l'histoire.

En conclusion, j'ai aimé l'histoire, les personnages secondaires dont Harlow que j'ai bien hâte de découvrir dans le second tome. Mais pour être franche, il m'a manqué un petit quelque chose. Du rythme à l'histoire peut-être afin d'adhérer parfaitement.

Je lirai quand même la suite pour voir l'évolution de cette trilogie.

4 commentaires:

  1. Mouais, suis pas du tout convaincue, c'est quand même toujours la même rengaine ces romances contemporaines!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Audrey je te sens un poil blasé!...

      Supprimer
  2. Sur certain point, oui, il y a quelque similitudes. Par contre, il n'y a pas 36 façon de tomber en amour. J'aime lire l'évolution de la relation et leur obstacles.

    Il n'y a pas que dans les romances contemporaine que c'est toujours la même rengaine. Regarde les jeunesses... sa sort du lycée, il y a toujours la fille méchante comme ennemie et le beau gosses à tomber et ténébreux qui te remarque toi la fille ordinaire...

    Au nombre de livre qu'on lit, force est d'admettre qu'on va toujours trouver des similitudes à des places à mon avis !

    RépondreSupprimer
  3. Tu as raison, les jeunesses et les dystopies c'est aussi un peu toujours la même chose

    RépondreSupprimer