dimanche 23 novembre 2014

La distance astronomique entre toi et moi

Couverture de La distance astronomique entre toi et moi

Quatrième de couverture:

Panne de courant généralisée à New York. Immobilisés dans l’ascenseur, Owen et Lucy font connaissance. Lui, le fils du gardien, qui vient de perdre sa mère. Elle, la solitaire, aux parents globe-trotteurs. Ils ont juste une nuit, une nuit féérique où la ville est éteinte, à partager en haut d’un toit, à contempler les étoiles et à rêver de voyage. Jusqu’où une seule nuit peut-elle les emmener ?


L'avis d'Audrey:

Je ne suis pas très "Bloom" habituellement. "Bloom", cette collection romantique pour jeunes adultes. Mais là, j'ai été attirée par la jolie première de couverture, et par le thème. Une histoire d'amour qui commence dans un ascenseur new-yorkais, lors d'une immense panne de courant paralysant la ville. Je me suis dit, ça change, pourquoi pas?

Une histoire d'amour qui commence dans un ascenseur new-yorkais, lors d'une immense panne de courant paralysant la ville. Je me suis dit, ça change, pourquoi pas?

Tout le long du récit nous suivons parallèlement, Lucy, cette jeune fille aisée vivant dans un magnifique immeuble de Manhattan. Et Owen, ce jeune homme désœuvré qui vit seul avec son père, fraîchement embauché comme gardien de l'immeuble.

Un monde les sépare, et c'est le cas de le dire.

Après une nuit où les deux jeunes gens se découvrent et tombent sous le charme l'un de l'autre, tout en douceur avec cette pointe d'humour, le destin va séparer leur route. 
Tout le roman tourne autour de leurs possibles retrouvailles, d'une probable histoire à distance. Vont-ils se retrouver, enfin se revoir, enfin commencer une histoire... Un monde social les sépare, mais aussi un monde géographique. A travers leurs vies respectives, le lecteur voyage. Et le lecteur se sent frustré, tournant les pages pour trouver ces brefs moments où les deux héros vont se rejoindre, vont communiquer de différentes façons.

L'auteur nous fait voyager, nous transporte d'un pays d'Europe à un autre, d'une ville américaine à une autre. Tour à tour, nous suivons chacun des deux adolescents avec la hâte de les voir se retrouver. Bien évidemment, les choses ne sont pas si simples, et l'auteur nous ballade pas mal, met des embûches sur leurs routes...

Un récit assez prévisible et frustrant. Rien de très très original. Rien de franchement éblouissant, mais... C'est frais, c'est original, c'est sympa. Je me suis laissée porter par cette histoire qui finalement, ne tombe pas dans le dégoulinant et le mielleux. J'avoue, j'avais un peu peur avec un titre de la collection "Bloom", d'avoir passé l'âge des histoires trop fleur bleue. 
Pourtant, j'ai été étonnée. On est loin d'une histoire de coeur "young adult" vue et revue. On est plutôt sur les routes, dans un "road-movies", dans un voyage initiatique... dans une romance qui a avorté avant d'avoir commencé... dans cette envie d'en avoir plus! J'ai parfois trouvé le temps long, j'avais envie d'aller plus vite, mais après tout ça sonne juste, l'auteur ne nous balance pas ses deux héros dans un fulgurant coup de foudre, et une passion inébranlable. Non, là rien n'est gagné d'avance.

Bref, nous sommes transportés dans leurs destins et leurs voyages, en espérant que l'amour finisse par triompher (même si on se doute pas mal de la tournure que vont prendre les choses...)

Franchement, ce fut une très sympathique surprise. Une romance young-adult, qui bien que facile, bien que reprenant certains éléments qui font recette, sort quand même un peu de quelques clichés.

Merci au service presse de la collection Black Monn pour cette sympathique découverte!

2 commentaires:

  1. La couverture est trop belle et j'ai trop envie de le lire :)

    RépondreSupprimer
  2. J,adore aussi cette couverture... Merci pour ce bel avis !!!

    RépondreSupprimer